Trail du taennchel édition 2018

Me voilà à nouveau sur la ligne de départ de ce trail du taennchel. Météo ensoleillée et chaleur au rdv de cette nouvelle édition ! Comme l’année dernière, dernier dossard à épingler avant le premier objectif de saison : cette fameuse Montagn’Hard !


Le parcours est identique aux autres années : 33km pour environ 1500 de D+ avec un départ à 9h00 : cela permet de ne pas se lever trop tôt (surtout quand on se couche à 1h du mat après une soirée terminée à la quetsch) …
Comme l’année précédente, j’arrive vers 8h30 pour récupérer le dossard ! Une bénévole m’indique que j’ai le dernier dossard de la course ! Il faut dire que j’ai validé mon inscription le dernier jour à 23h !! Just on time..

Une fois le dossard récupéré, je passe récupérer l’apéro : une bouteille de crémant en cadeau (avec de magnifiques lunettes de soleil…).

trail taennchel philippe scherrer lot2
Nous allons ensuite faire quelques foulées avec les collègues d’Oxygène68 et collègue de travail. 5 minutes avant le départ, nous nous pressons de retourner vers la ligne de départ. Comme d’habitude, je me positionne dans le dernier tiers du peloton. Je trouve qu’il y a un peu plus de monde sur cette ligne du trail du taennchell cette année.

 

Le départ est donné à 09:00, l’organisation est plutôt ponctuelle, cela change du Grand Trail des Vosges ! Le peloton part assez rapidement pour un 30 bornes. Pendant la traversée de Ribeauvillé j’essaye d’accélérer un peu et de revenir sur un collègue de boulot. Le passage dans les petites ruelles est vraiment sympa avec une vue dégagée sur les trois châteaux !

trail taennchel philippe scherrer ribeauville

La suite se fait sur un single relativement roulant qui se court plutôt facilement : nous restons les uns derrières les autres comme un bon et beau troupeau.

 

Cinq kilomètres plus tard, nous arrivons sur un chemin plus large. Le rythme est plutôt correct et sans grande difficulté. Le premier ravito arrive déjà. Contrairement à l’année dernière, je décide de m’arrêter ! Non pas pour boire, mais pour vidanger, petite envie pressante !! Après une courte pause, nous repartons, direction le prochain ravito de ce trail du taennchel situé au km17.

trail taennchel philippe scherrer rivito1

Je continue mon petit bout de chemin avec Guillaume qui est plutôt en forme.

Le profil est montant sur cette première moitié de parcours. Pour le moment tout se passe plutôt bien, les indicateurs sont au verts malgré la bouche un peu pâteuse de la veille, je ne force pas.
Nous arrivons au km10, avec une nouvelle montée d’environ 250m de D+ sur un km. De quoi faire un peu piquer les jambes. Je passe en mode rando, rien ne sert de forcer, me souviens qu’elle est assez pentue. Nous enchainons ensuite sur un sentier sympa, joueur sur un faux plat avant d’entamer une longue descente sur chemin large. Je me retrouve seul… malgré ma bonne allure, impossible de rattraper d’autres coureurs, à croire que je me suis trompé de chemin !

trail taennchel philippe scherrer panneau

Le 17ème Km arrive rapidement. Nous voilà déjà au second ravito de ce trail du taennchel. Petite pause, le temps de manger quelques TUCS et remplir ma flask. La chaleur se fait vraiment ressentir. A ce stade, nous avons environ 1000m de D+ dans les jambes. J’emmène quelques ravitos avec moi avant de continuer mon chemin.
Nous traversons ensuite une partie bien boueuse, identique à la semaine dernière. La descente est plutôt joueuse, A ce stade, je me sens plutôt bien, mon allure est correcte et d’après mes quelques notes je suis dans les mêmes temps que l’année dernière.

trail taennchel philippe scherrer hauteur

Nous entamons ensuite une dernière montée (environ 2km) sur un single plutôt sympa. Les jambes commencent à être lourdes avec la chaleur. Je croise pas mal de coureurs du 22km. La suite du parcours se fait sur un super single. Je ne force pas trop car sent la crampe arrivée sur mon mollet droit, toujours le même ! Quelques centaines de mettre plus loin, blocage, ça y est !! elle est arrivée !!! cette fameuse crampe toujours au même mollet ! Frustrant !!! Après quelques étirements je repars tranquillement avant de reprendre mon allure de croisière.
Les (2) derniers kilomètres, se font sur un mixe béton/bitume dans les vignes en plein soleil !! ça tape fort. Je déroule ma foulée et essaye de rattraper quelques coureurs.

 

Après quelques minutes, me revoilà à Ribeauvillé ! L’arrivée de ce trail du taennchel est proche. Comme l’année dernière, pas grand monde à l’arrivée, mais contrairement à l’année dernière pas mal d’ambulance… Le SDIS est bien occupé : avec cette chaleur pas mal de malaise.
Une fois la ligne franchie, je regarde ma montre qui confirme ma crainte : plus 5 minutes par rapport à l’année dernière ! Un peu déçu mais je m’y attendais. Pas trop grave mais un peu frustrant de faire moins bien…

trail taennchel philippe scherrer arrivee 2

Je vais ensuite à la rencontre d’Oxygène, mais en vain, dommage. J’en profite pour discuter avec les collègues et autres connaissances, ça fait toujours plaisir. Bref, comme l’année dernière ce trail du taennchel était une belle sortie. Rendez-vous l’année prochaine.

Par | 2018-06-06T14:47:53+00:00 juin 6th, 2018|Récit de course|0 commentaire

Laisser un commentaire