trail du Taennchel 2019 … Au chaud

Après ma déconvenue du mois de mars, ça y est me voilà une nouvelle fois sur le départ de ce trail du Taennchel… Course que j’apprécie beaucoup, malgré la chaleur annoncée cette année (participation en 2017 et 2018).

 

L’avant course

Avec un départ à 9h de Ribeauvillé, et une cinquantaine de minutes de routes le réveil ne sonne pas très tôt.. Cela change des départs à 5h du mat. Sur les courses longues. Même si je connais plutôt bien le parcours (avec les baskets ou sur le VTT), j’appréhende un peu cette reprise depuis ma chute, surtout que la chaleur va s’en mêler !

Une fois sur place, la récupération du dossard se fait très rapidement. Je récupère mon dossard, la bouteille de crément et retourne voir les copains d’Oxygene68 pour discuter et prendre quelques photos de groupe. Rapide tour à la voiture pour récupérer le sac et direction la ligne de départ de ce trail du Taennchel.

trail du Taennchel oxygene68

Comme chaque année, le départ risque d’être plutôt rapide en ville pour pouvoir bien se placer dans la première montée de presque 900m de D+ sur 7/8 km… Cela évite de marcher et d’être sur un faux rythme.

trail du Taennchel 2019 depart

 

La course

Après les quelques petits rappels pour le balisage, la chaleur et les tiques, le départ est donné. Le temps de traverser Ribeauvillé et nous voilà dans la première montée du jour où je me cale à mon rythme et je laisse filer devant moi les coureurs impatients.

trail du Taennchel ribeauville

Le tracé du trail du Taennchel identique aux précédentes éditions alterne, sentiers à la fois larges et des singles, roulant et un peu cassant, tout plat et avec des rochers… Le début de parcours est vraiment sympa et joueur.

trail du Taennchel single

Cette première ascension est en deux parties. La première nous mène jusqu’au premier château : il fait déjà bien chaud dans cette montée (même si couverte par la forêt). Je reste avec un groupe de 3 coureurs sur une allure qui me va bien. Je trottine sur les singles et me mets à marcher sur les micros passage où la pente est vraiment plus raide. D’ailleurs sur la deuxième partie de l’ascension, le sentier est majoritairement large et oblige à relancer avant d’emprunter un single.

trail du Taennchel chateau

Petite modification de parcours ici, nous faisons une petite boucle dans les ruines du second château. Plutôt sympa comme passage, ça change un peu. A ce stade, le peloton est plutôt tiré, uniquement quelques coureurs éparpillés devant moi.

 

Nous arrivons au premier ravito de ce parcours. Je fais une courte pause pour me ravitailler en eau et manger un petit truc. Comme d’habitude, je me fais doubler par quelques coureurs qui ne marquent pas de pause ! Pas grave, je reste convaincu que le temps passé sur le ravito et un capital énergie non négligeable pour la suite, surtout avec cette météo !

 

Je reprends ensuite mon chemin en terminant mon ravito salé en marchant. Nous entamons ensuite un ptit mur sur un single! Ça grimpe pas mal sur cette partie, et il fait de plus en plus chaud et lourd ! La fin de course va être pénible !! Quand je regarde ma montre je comprends vite qu’avec cette météo je n’arriverai pas au chrono de 2017 !! pas grave, ça sera peut-être pour une l’année prochaine ?!

 

Pour la suite de la course, j’essaye de limiter la casse avec cette chaleur. Un collègue de boulot revient sur moi et me double. Il est plutôt bien sur cette fin de parcours ! Sur le dernier ravito,

 

trail du Taennchel philippe scherrer 2

Le sentier est suffisamment large pour grimper en courant sans être gêné par les participants du 22 km avant d’arriver sur un très long single vraiment étroit où il fut difficile de doubler pour perdre le minimum de temps.

qui m’encourage pour les derniers kilomètres qui nous attendent. En effet, après cette dernière montée, on redescend tout droit vers l’arrivée de ce trail du Taennchel.

Dans ce single j’ai un léger début de crampe qui (heureusement) passe vite : je marche un peu pour boire une dernière fois.

Un début de dernière descente qui est super sympa avec de jolis lacets. Je perds un peu de temps coincé derrière 2 coureurs du 22 km mais je ne suis pas à 2 minutes prêt !

 

trail du Taennchel 2019 retour

Nous arrivons ensuite dans les vignes, sur du bitume. J’ai horreur de cette partie ! La chaleur est horrible à cette heure, il faut vraiment se forcer pour courir et essayer de garder un rythme sur cette fin de parcours ! Je hais ces 3 derniers kilomètres du parcours exposés en plein soleil ! Cela me fait toujours penser au retour de la TDS entre les Houches et Chamonix : un si beau parcours qui se termine ainsi, dommage !

 

trail du Taennchel supporter

Je croise quelques coureurs du 22km mais aucun du 33km rentrant dans Ribeauvillé. Je termine ce trail du Taennchel sur une allure plutôt cool, sans pression. Ça fait plaisir de voir la famille et le petit à l’arrivée ! Il est tout fou de voir tous ces coureurs !!

 

trail du Taennchel arrivee

Je boucle donc le trail du Taennchel en 3h48’ à la 31ème place, plutôt content de limiter la casse avec cette météo.

 

Après avoir franchi la ligne d’arrivée et mettre posé à l’ombre des arbres le temps de me faire mon ravitaillement d’après course, nous avons passé un chouette moment avec bières sandwich et tartes flambées. Toujours sympa cette course !

 

trail du Taennchel ravito apres course

Rendez-vous l’année prochaine !

Par | 2019-07-09T12:15:49+00:00 juin 3rd, 2019|Récit de course|0 commentaire

Laisser un commentaire