Marathon de Colmar escadrille 2019

Quoi de mieux qu’un marathon en escadrille pour reprendre après l’objectif de saison et cette fabuleuse Echappée Belle intégrale !!! Le marathon de Colmar offre la possibilité de courir en équipe avec un marathonien, un semi-marathonien ainsi qu’un dernier coureur qui fait les 10km ! Pour une reprise en douceur, j’ai décidé de partir sur le semi laissant ma marraine faire le marathon (et oui un peu flaimard le garçon pour le coup !).

Un marathon pas très plat… avec 5 ou 6 ponts (quelques montées/descentes de plusieurs dizaines de mètres), des côtes dans les vignes, des villages avec des rues qui montent et descendent, qui serpentent sur des pavés, et puis la fameuse succession de côtes entre les 25ièmes et 30ièmes kilomètres dans les vignes entre Ingersheim, Niedermorschwihr, Kathzenthal et Ammerschwihr.

Mais bon, le plus important avec ce dossard sera le partage avec les collègues, la famille et « mon escadrille », le temps et la performance importe peu. Et puis, moi et la route ……

Dimanche 15, réveil à 6h00 : ciel qui s’annonce dégagé, beau et …… chaud !

Petit déj rapide à la maison, avant de prendre la route pour récupérer le reste de la famille et hop direction Colmar pour rejoindre le stand Constellium.

marathon de colmar

Après un café, une belle photo de groupe et un second petit dej par gourmandise, nous allons encourager les marathoniens sur la ligne de départ.

marathon de colmar

A 9h30, le top départ est donné. Une fois de plus, pas mal de monde au départ ! Quelques minutes plus tard, nous retournons au stand Constellium. J’ai le temps avant l’arrivée de ma marathonienne prévue sur le papier vers 11h45 !

marathon de colmar

11h30 … Je décide de me bouger et d’aller courir un peu dans le parc histoire de me dégourdir les jambes et me préparer doucement pour ce semi. J’ai ensuite la bonne surprise d’apercevoir ma petite famille avant de prendre le départ.

Alors qu’il fait déjà très chaud, ma marraine boucle cette 1ère partie ! Ça y est, le départ est donné pour moi… Je peux commencer à courir pour cette seconde escadrille ! Go pour le semi. Je m’adapte à l’allure de ma marathonienne et essaye de lui apporter un peu de support : pas simple avec cette chaleur !

marathon de colmar

Après une première bifurcation, nous arrivons sur la montée du pont de Gaulle, avant de redescente vers St-Joseph, Logelbach. A peine quelques mètres plus tard, nous voilà au ravito ! J’en profite pour remplir une seconde bouteille d’eau pour ravitailler ma marathonienne en route qui est un peu dans le dur à ce stade.

marathon de colmar

Nous continuons vers Ingersheim et traversons la rue principale. L’ambiance est vraiment sympa. Malheureusement, les choses se compliquent un peu pour ma marraine qui subit un mauvais coup de chaud !!! Elle devra lever le pied et s’arrêter ici ! Dommage, mais décision plus sage pour elle.

marathon de colmar

Après pas mal d’hésitations, je décide de continuer sans elle pour rejoindre la dernière coureuse qui attend à 10km de l’arrivée. Je reprends donc mon chemin et accélère. A ce stade, je double pas mal de monde.. Cela fait bizarre, mais je suis encore frais et beaucoup moins de km dans les jambes que les marathoniens.

 

Sortie d’Ingersheim, nous prenons la direction de Niedermorschwihr. Les montées et descentes se succèdent. Je suis plutôt bien et déroule ma foulée !

marathon de colmar

Je remonte quelques équipes Constellium et en profite pour discuter un peu. Cette partie est plutôt sympa malgré la chaleur ! Arrive ensuite Katzenthal et Ammerschwihr (avec le « Kaefferkopf », colline des grands crus… ) : avec cette chaleur, j’attends impatiemment le ravito car depuis Ingersheim cela commence à faire un peu long avec les montées, les faux plats et les quelques descentes, bref ce qui pompe le plus… et sans eau.

marathon de colmar

Après un ravito éclaire, direction Kienthzeim avec une excellente ambiance avant de prendre la direction de Sigolsheim ! Les sons d’un groupe de rock me motivent, bravo à eux, ils ont du mérite à jouer par cette chaleur : je les applaudis au passage.

Chapeau aussi pour les musiques d’harmonies locales et tous ceux qui ont animé le beau parcours.

marathon de colmar

Enfin, j’arrive à Sigolsheim ou je récupère la dernière coureuse de notre escadrille. Au niveau de la Pommeraie, on entre dans la plaine de la « Waldeslust » et de la forêt de la Fecht. Dans ma tête, je me dis : « allez, maintenant on rentre à la maison » ! Je profite de ces longues lignes droites pour faire connaissance avec ma coéquipière du jour. Je m’adapte à son rythme et essaye de ne pas accélérer. L’allure est plutôt bonne. Avec cette chaleur, j’essaye de prendre soin de mon hydratation !

Je trouve le retour un peu long … De longues lignes droites dans les champs et chemins. Pas très intéressant je trouve. Nous arrivons ensuite sur le dernier ravito. Je m’y arrête rapidement pour récupérer de l’eau avant de reprendre la route pour les 2 derniers kilomètres.

Quelques foulées plus tard, surprise nous retrouvons notre marathonienne qui nous fera la fin du parcours avec nous, sympa.

marathon de colmar

Nous passons ensuite sous la route départementale, hop petite pente à monter… rue droite, croisement après le siège du Domaine Viticole de la Ville de Colmar puis nous arrivons vers le collège Pfeffel.

Pas mal de monde pour nous encourager ici ! cela fait plaisir.

Avant de terminer, nous devons encore faire un petit tour en direction du centre-ville : il faut remonter toute la rue, puis encore à gauche, direction la place Rapp ! Pour mériter la médaille (et surtout la bière), il faut aller tout au bout de l’avenue, contourner la place vers la Préfecture pour remonter une allée dans le Champ de Mars jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

Sur le boulevard du champ de mars derniers encouragements des collègues de bureau…

400 mètres…

Voilà, l’arrivée est en vue, il y a vraiment une foule importante des deux côtés des barrières, à croire que c’est une arrivée du Tour de France… et non, juste notre arrivée.

marathon de colmar

marathon colmar arrivee escadrille

Tout sourire, je cherche Evan pour passer la ligne d’arrivée avec lui, un moment vraiment sympa !!!! Au-delà du sport, ce fut un plaisir de partager cette course avec la famille et les collègues.

marathon de colmar

Nous profiterons ensuite d’une bonne paella au stand de l’entreprise. Un beau moment de partage sportif – corporate !

marathon de colmar

RDV très probablement l’année prochaine sur ce Marathon de Colmar en fonction de mon objectif de saison trail !!!

marathon de colmar

Par | 2019-11-05T12:41:19+00:00 octobre 5th, 2019|Récit de course|0 commentaire

Laisser un commentaire