Lecture – Ultra Trail La course intérieure

Je vous présente aujourd’hui ce très beau témoignage de Dominique Simoncini : Ultra Trail – la course intérieure. Je viens de finir de le lire ! J’ai découvert ce livre lors du weekend prolongé passé sur Chamonix à l’occasion du Trail des Aiguilles Rouges en Septembre dernier ! Et oui, j’en ai mis du temps à le lire, gros manque de temps en ce moment…

L’auteur, Dominique Simoncini est consultant sur RMC et anime un blog, très visité. Ancien compétiteur de haut niveau en VTT il décide en 2005 de chausser des runnings et prendre le départ de l’UTMB !

 

Ultra Trail – la course intérieure nous « raconte d’une manière humoristique et psychologique » l’engagement d’un homme dans une des courses les plus difficiles au monde. Un univers incroyable dans lequel s’engage, maintenant, des milliers de pratiquants chaque année, à la recherche d’une nouvelle expérience et « réflexion intérieure ». Durant les 166 km et 9500 m de dénivelé positif et négatif que compte l’UTMB, rien ne nous est caché, chaque instant est décrit avec minutie et il est impossible de ne pas se laisser envahir par l’émotion !!

 

Voici mes impressions après lecture…

 

Le style d’écriture est franc et direct, un peu cru même parfois. Un livre qui dévore rapidement : une fois commencé on a du mal à le fermer et s’endormir ! Pour être franc, je ne suis pas un grand littéraire, du coup le style me convient parfaitement. Je m’y retrouve, au point où j’aurais pu écrire moi-même certains paragraphes (sur des courses plus modestes bien-sûr…). En fait, tout le monde peut très facilement s’identifier à l’auteur/personnage principal, puisqu’il écrit comme il parle et comme il ressent les choses. Aucune retenue, même quand il s’agit de problèmes de digestion … (je ne rentrerai pas dans le détail hein !). 

Au final, ce livre m’a vraiment beaucoup plu ! Je peux maintenant imaginer ce qu’est l’UTMB !! La préparation, les problèmes, les difficultés rencontrées, la météo, l’alimentation, les rencontres avec d’autres coureurs, les longs, très longs kilomètres : un témoignage vrai et sincère.

Le livre se décompose en trois parties : une première (la principale bien sûr) sur l’UTMB, la course sur laquelle se lance l’auteur, une deuxième partie sur « l’après course », un bilan très intéressant, et enfin, une troisième petite partie sur la TDS faite quelques années après

 

Cette troisième partie me laisse un peu perplexe. Je ne vois pas forcément l’intérêt de cette dernière ! L’impression de recommencer avec une nouvelle course, mais racontée très sommairement. Je ne comprends pas trop l’intrêt de faire cela en à peine 10 pages ! Tout le livre parle de l’UTMB, on vit l’aventure avec lui, on souffre, on rit, on partage tout en même temps que lui jusqu’à l’arrivée qui est un réel moment de plaisir à lire. Et puis le bilan est aussi formidable, sur une grosse pointe d’humour. J’aurais aimé que ça s’arrête après ce bilan, au lieu de repartir sur une autre course

 

Mais cela n’est que mon avis, qui reste très positif et qui n’enlève pas mes très bonnes impressions sur ce livre-témoignage qui donne encore plus envie de se lancer dans l’aventure de l’UTMB J
 

Voilà un petit bout du livre qui permet d’en sentir l’ambiance …

« Je ne sais pas si je me suis totalement transformé suite à cette expérience, ce que je sais c’est que je ne suis plus le même. J’ai un ressenti différent de mon corps et mon esprit, je me sens plus fort. Les jours qui ont suivis je me suis même senti invincible, ce qui n’était bien sûr qu’un ressenti, mais il y avait comme une espèce de sentiment d’invulnérabilité. Celui-ci c’est assez rapidement estompé laissant place à  la conscience de pouvoir faire des choses en m’engageant plus fort, même dans les tâches professionnelles, sociales ou familiales. J’ai la sensation que tout devient possible et qu’il suffit d’aborder les problèmes en les décomposant de la même manière que j’ai découpé mon parcours pour en effectuer l’entièreté sans me décourager devant l’immensité de l’aventure.  J’aborde la vie avec une espèce de sérénité sans me préoccuper de la distance mais en faisant attention aux détails, aux belles images, à ceux qui m’entoure et m’accompagnent, à la qualité des moments plus qu’à l’enveloppe des choses, je me sens mieux tout simplement. Je n’accorde aucune importance aux  classements qui restent des notions tout à fait personnelle, je prends le temps de voir  et j’emmène mon appareil photo pour immortaliser au mieux ces espaces de liberté dans lesquels nous passons trop vite. Cela provoque toujours des situations cocasses  quand je termine dans les 25 ou 30 premiers d’une course tout en ayant fait 150 photos, desquelles  je suis plus fier que le classement qui ne représente que le temps passé dans le bonheur de l’abandon et  de l’oubli, loin des contraintes pesantes d’un quotidien commun. Je peux rester 3 ou 4 minutes à un endroit pour en photographier la beauté et trouver l’angle qui rendra plus parlant le moment dans son contexte. J’ai compris très vite que si je ne partageais pas avec les autres ce que je vivais égoïstement je ne serais pas accompli dans cette démarche. Les contraintes liées à cette discipline qui vous isole, tant il est nécessaire de s’engager complètement. Elles peuvent devenir extrêmement pesantes. J’ai rencontré beaucoup de passionnés qui aujourd’hui ont abandonné complètement le Trail ayant oublié le sens profond et fondateur de la discipline « Le plaisir ». Ils se sont perdus dans l’entraînement, usant le désir sur des projets trop difficiles et inappropriés, perdant le contact avec leur famille leur vie sociale, s’épuisant dans l’accumulation des contraintes pour finir en « Burn Out »  Mon approche se veut la plus fine possible, un savant mélange de performances personnelles, dont les critères seront avant tout le plaisir et la qualité des moments tout en étant capable de pousser le curseur  au maximum de ce que mon intégrité physique et psychique le permet. Je n’ai pas de volonté victorieuse sur les autres bien qu’une victoire me satisferait pleinement, je trouve le sens de cette démarche dans l’apport conscient de chacun de mes engagements pleinement consentis. »

 

Détails du Livre

Pages : 192p ; Genre : Témoignage ; Parution : Septembre 2013 ; ISBN 978-2-7547-2084-7 ; Prix : 15,30€ ; Distributeur : Pollen

Par | 2017-10-03T22:27:13+00:00 février 13th, 2015|blog|0 commentaire

Laisser un commentaire