Lecture – De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde

Comme vous avez déjà J’aime les livres de course à pied (cf TOR et Ultra-Ordinaire, le journal) pour leur mélange histoire et apprentissage. Je vous propose aujourd’hui une courte présentation de ce livre De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde qui raconte le parcours hors norme de Grégoire, quadra francilien, de l’achat de sa première paire de running à sa participation au marathon des Sables en l’espace de seulement 18 mois. Soutenu par sa famille, il allonge les distances avec une facilité déconcertante.

Petite dédicace de l’auteur

de mon canape a la course la plus dure du monde dedicace

J’avais déjà adoré son second livre sur le TOR

J’ai dévoré ce livre durant les congés de Noël. Comme son précédent livre, je suis resté scotché devant la progression éclaire de Grégoire et son goût effréné pour le dépassement de soi.

De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde est très agréable, bourré d’humour. Certaines anecdotes m’ont beaucoup amusé, notamment :

  • Les répliques innocentes de ses enfants
  • Ainsi que le passage lorsqu’il se retrouve dans une pharmacie à demander des préservatifs non lubrifiés pour faire ses réserves alimentaires en vue du marathon des sables. Hors en France ils sont tous lubrifiés. Grégoire s’inquiète alors de la toxicité mais la jeune pharmacienne lui confirme que pour avoir beaucoup testée il n’y a aucun risque !!

Ce passage est fort bien raconté sans entrer dans le vulgaire que la situation aurait pu amener.

 

Malgré ses 385 pages, le livre De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde est ultra digeste car les chapitres sont très courts (3-4 pages en moyenne). Le rythme est rapide et ne laisse pas le temps de s’ennuyer.

S’il y avait un (petit) bémol, ce serait le fait que Grégoire ne s’attarde pas vraiment sur la description des épreuves et courses (son second ouvrage sur le TOR est beaucoup plus détaillé). Les fans de descriptions resteront sur leur faim.

de mon canape a la course la plus dure du monde couverture

Un petit bout de l’histoire

L’histoire De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde commence par un noël familiale où lui et ses frères se font offrir en guise de cadeau une participation à une 10Km parisien puis les 10Km du Luxembourg, qui a lieu en Septembre, ce qui lui laisse 9 mois de préparation.

Nous suivons alors sa préparation ou plutôt sa « non préparation » à cet événement qui l’amènera à ce qu’il considéra comme un échec, qu’il vengera par une inscription au marathon de Paris. D’enchère en sur enchère sur l’inscription à des courses de plus en plus difficiles, qu’il terminera de façon héroïque ou abandonnera comme le trail à la Plagne.


Nous suivons les préparations de l’auteur et son cheminement personnel de la reprise de la course à pied. De son dégoût pour cet effort, pour aller vers une routine et enfin devenir une vraie drogue, au point de vouloir s’inscrire au marathon des sables 18 mois après sa première course. La course à pied est devenu pour lui un exutoire qui lui permet de se vider la tête.

Le livre relate toutes les étapes de sa préparation, et se termine par plusieurs chapitres décomptant les jours avant le marathon des sables puis au récit de chaque jour passé dans le désert.

 

Mon avis

Je recommande ce livre à tous les passionnés de trails et ultras et aux friands de défis. L’auteur est l’une des preuves vivantes que quand on veut, on peut !

Le livre atteint son objectif en donnant clairement envie de se lancer dans la même aventure (même on détestant le sable et la chaleur !!!).

De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde est donc pour moi un bon divertissement qui ne demande que peu d’effort de lecture, ce qui va très bien pour des vacances.

 

Par | 2018-02-01T13:04:37+00:00 février 2nd, 2018|blog|0 commentaire

Laisser un commentaire